Octobre 1993. Fort William en Ecosse.
Un infirmier fit entrer Thaad dans la cellule d’isolement. D’un pas feutré, mais sûr, il s’approcha de sa prétendue victime. Brooke émit quelques plaintes en voyant son pire ennemi entrer dans le lieu où elle était fermement attachée.
Entre deux hoquets de larmes dont on ne savait plus si elles étaient de peine ou de hargne, elle lui adressa une dernière supplique :
— Vous avez gagné ! Vous avez Sunderley et vous êtes riche. Vous venez de me dérober le peu de raison qu’il me restait… Désormais, je suis condamnée à pourrir dans un asile ou à passer le reste de ma vie en prison. Je ne peux plus entraver vos projets. Regardez-moi, je suis enserrée dans une camisole de force… et je suis gavée des plus puissants sédatifs qui puissent exister. Regardez-moi ! Je suis ligotée comme une dangereuse malade…
Elle prit un appel d’air pour chasser les sanglots de haine qui étouffaient sa gorge et poursuivit dans une voix d’abandon :
— Je vous l’accorde, vous êtes plus intelligent et beau-coup plus fort que moi. Et, comme si cela ne suffisait pas, vous êtes, de toute évidence… immortel ! D’ailleurs, comment au-rais-je pu gagner face à votre perverse immortalité ? De toute manière, je finirai mes jours en cellule. Alors, dites-moi qui vous êtes ! Si vous n’êtes pas le diable, si vous n’êtes pas une machine… si vous n’êtes pas un mutant, ni un extra terrestre… Par pitié, qui êtes vous ? La réincarnation de Machiavel !
Le visage façonné par la victoire, Thaad s’agenouilla pour être face à elle. Sagement, il l’avait écoutée geindre. Et sans nul doute, il se délectait des prières et des pleurs de cette femme devenue… pathétique.
Il releva la tête, la tint du regard, et la considéra avec cy-nisme.
Séduisant comme le démon, il lui livra un sourire et lui ré-pondit en laissant échapper un mince filet de voix :
— Mon amour… mais… je suis ton mari…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s